Get lifetime discounts on company credit reports and due diligence investigations nowSee Discounts

Bien Connaître Ton Client – Quatre étapes coût-effectives pour le principe du CTC !
5 months ago by Angelique Assaf

Bien Connaître Ton Client – Quatre étapes coût-effectives pour le principe du CTC !

Share this:

Bien connaître ton client (CTC) peut apporter beaucoup d’avantages à votre entreprise, mais aussi il est essentiel pour rester conforme. Je ne propose pas par cela d’inviter chacun de vos clients au repas et faire leurs connaissance personnellement, surtout actuellement, mais il existe plusieurs étapes simples à prendre pour mieux connaitre ses clients, qu’ils soient des personnes ou des entreprises. L’exploitation des informations collectées favorisera la croissance de votre entreprise d’une façon plus sûre et stable.

 1) Vérifiez que votre client est légitime

Une entreprise légitime est une entreprise enregistrée officiellement auprès des autorités commerciales. Une personne légitime doit aussi être enregistrée – alors n’hésitez point à demander les informations de vérification en abonnant de nouveaux clients. La plupart des entreprises ont un certificat d'enregistrement ; si non, demandez alors au propriétaire ou au client « entreprise à consommateur » (B2C) qu’il vous présente une preuve d’identité, tel un passeport, un permis de conduire, ou un acte de naissance. Il existe plusieurs sites internet où vous pouvez vérifier ses informations aussi – vous trouverez plus d’information sur ce sujet dans mon article suivant à propos de la vérification d’identité. Il convient de noter que toutes les entreprises disponibles sur le site internet de Cedar Rose sont authentiquement des entités enregistrées.

2)    Découvrez qui contrôle votre client

Les clients d’entreprises peuvent être des membres d’organisations complexes, et il est important de savoir qui est à la tête de l’entité avec laquelle vous nouez des relations d’affaires. Si la société est détenue par une autre société, il pourrait y avoir une chaine pour arriver au bénéficiaire effectif final. Nombreux individus soupçonnables, tel que les contrebandiers d'armes, les trafiquants de drogues, les organisations terroristes, et les criminels organisés, se servent des sociétés comme couverture pour leurs transactions illicites. Si votre client « entreprise à entreprise » (B2B) est détenu par une autre société, il vaudrait la peine d’effectuer une diligence raisonnable afin de suivre la chaine du bénéficiaire final avant de conclure tout contrat. Même si les propriétaires sont des personnes, il faut toujours effectuer des contrôles de Conformité Globale pour assurer qu’ils ne sont pas sanctionnés ou des criminels connus.

3)    Evaluez vos clients pour savoir le potentiel commercial

Un simple rapport de crédit vous offrira une mine d’informations sur vos clients, qu’ils soient des personnes ou des entreprises. Pour les clients « entreprise à consommateur» (B2C), vous formerez une bonne idée de la taille de vos clients – sont-ils de grandes, moyennes, ou petites entreprises ? Ont-ils d’emplacements dans divers villes ou pays ? Quel est le nombre de leurs employés ? Quel est leur chiffre d'affaire annuel ? Sont-ils en croissance ou décroissance ? Possèdent-ils d’actifs ? Depuis combien d’années offrent-ils leurs services ?  Un rapport de crédit peut répondre à toutes ses questions et bien d’autres pour moins de €70. De plus, vous saurez s’ils sont susceptibles de vous payer à temps, et si vous devrez envisager à leur accorder un crédit initialement ou bien collecter le paiement à livraison ou en avance.

4)    Surveillez vos clients pour rester à jour

Il existe plusieurs façons pour faire cela –un contact régulier est efficace, pourquoi pas leur donner un coup de fil de temps en temps ou leur envoyer un email ou prendre un rendez-vous pour leur faire visite. Vous pouvez aussi vous abonner à un service de contrôle lorsque vous achetez le rapport de crédit, et l’agence de renseignements commerciaux vous informera par email de tout changement dans les données. Bien souvent, les entreprises se vendent, se décroissent ou croissent rapidement, se font faillite ou changent d’adresses, et il est nécessaire que vous restiez à jour à ce genre de modifications, surtout si vous accordez des crédits. Après tous, le savoir c’est le pouvoir !

Alors, une fois que vous réalisez que vos clients sont légitimes et non pas des criminels, et qu’ils forment de bonnes possibilités, ce ne serait peut-être pas mauvais de les inviter au repas une fois cette période d’isolation se termine – ou au moins faire leurs connaissance en personne même si par conférence téléphonique. Ce n’est que par une communication personnelle avec vos clients que vous saisissez la meilleure façon de les servir. Trouvez le problème qu’ils confrontent dans leurs entreprises que vous pouvez peut être le résoudre. Sachez comment ils perçoivent le produit ou service que vous leur offrez, et vous serez mieux préparés à les garder fidèles à traves le développement continu. Méconnaître vos clients peut bien porter plus tard un effet néfaste à la réputation de votre entreprise ou à votre situation financière, et c’est pour cela il est fortement recommandé que vous suiviez ces 4 étapes pour rester conforme au principe du CTC (Connais Ton Client).

Pour plus de conseils d’affaires, suivez-moi ou la page de notre société https://www.linkedin.com/company/cedar-rose-international-services-ltd sur LinkedIn.

Cedar Rose offre des services de profils de sociétés, des rapports de crédits, des rapports de diligence raisonnable, des enquêtes de vérification des antécédents, aussi bien qu’une mine de produits et de services de données.

Contactez-nous maintenant pour plus d’informations, ou visitez notre site internet sur www.cedar-rose.com

  • #Vérification d’identité
  • #Connais Ton Client
  • #CTC
  • #Conformité
  • #Connais Ton Entreprise
  • #Vérification De L’entreprise Electronique